FemmesOpinion

A cause de leurs escarpins et de leurs mèches, les femmes sont plus fortes et plus endurantes à la souffrance.

Quoique je ne sois pas très souvent haut talon vus mes rondeurs et mes pieds d’homme, j’en porte quelques fois et la taille ne dépasse point 5 centimètres. Pas plus. A ces quelques occasions, que je peux compter sur le bout des doigts, je prends souvent le soin de poser dans mon sac de femmes, des tapettes ou des ballerines au cas où la douleur deviendrait impossible à tenir. Je crois que je ne suis pas la seule dans le cas.


« Le talon haut a été inventé par une femme qui en avait assez d’être embrassée sur le front » Sacha Guitry. Le dramaturge français à succès avait imaginé tout le complexe d’une femme de petite taille, parce qu’au lieu d’être aimée et désirée comme elle le souhaitait, donc embrassée sur les lèvres et ailleurs pourquoi pas, elle est constamment maternée. Donc bisouter sur le front. Une complaisance qu’elle jetterait bien avec colère dans les poubelles si elle avait eu quelques centimètres de plus. Ce complexe, elle l’aurait transformé en génie pour inventer le haut talon que des milliards de femmes portent à travers les continents aujourd’hui. Pas besoin de statistiques pour s’en convaincre, juste jeter un coup d’œil autour de vous, quelque soit votre environnement. Les femmes aiment être juchées sur des escarpins. C’est pour accroitre leur pouvoir de séduction et avoir plus d’assurance. Il suffit de voir comment elles marchent quand elles les portent. Dans une cadence éloquente qui réunit à la fois mouvements des poitrines dégagées, des fesses et des cuisses; et on a l’impression que leurs jambes sont plus longues qu’elles ne paraissent.

TIK-TOK et les femmes

Une femme forte et endurante puise son caractère d’un vécu, et d’un vécu pas facile.
« Les talons, ça remonte le moral » disent certaines d’entre elles. Dans quels cas a-t-on besoin d’avoir le moral haut comme ses talons ou le moral remonté comme on remonte ses pieds en portant de haut-talons ?
– Dépression
– Tristesse
– Désillusion
– Désamour ou Mésamour (mésentente amoureuse)
– Souffrance physique, psychologique ou moral (ou les trois à la fois)
– Etc.
– Ou juste par simple plaisir douloureux ?
Et ces maux, les femmes les connaissent plus que la gente masculine. Leur présence plus forte dans les lieux de culte en est une preuve irréfutable.
Elles sont donc plus endurantes parce que seules celles qui peuvent supporter des tortures volontaires sur le corps, les muscles, la bonne circulation sanguine ; sa santé de façon générale pour paraitre belles sont aussi capables de subir et mieux, de ne pas l’afficher à la face du monde.
Elles savent mieux ce qu’est de porter sa croix.

Lettre à ma fille

La douleur quand tu portes un de ces escarpins… Ils sont de toutes formes, de toutes tailles et de toutes fantaisies. Et toutes les occasions sont bonnes pour en mettre. Certaines d’entre nous les portent même pour aller au bord de la mer. Elles sont les plus coriaces. Il en va de même pour les mèches et les tresses. Le temps et la douleur que l’on dépense assises à faire torturer portion par portion nos cheveux pour avoir un visage plus marqueteur ! Aucun homme ne peut le faire même s’il portait les cheveux de Samson dans la Bible. Parce que les porter avec parcimonie ! Beaucoup d’entre nous ne sait pas ce que cela veut dire.
Le fin mot de cette histoire est ceci :

la femme est un être entier même si elle est sort d’un côte de l’homme. Ses forces se décuplent dans ses combats quotidiens contre ses adversaires internes et extérieurs.

Heureuse Fête de Saint-Valentin à vous.

 

Tags
Afficher plus

Les Cahiers de Ganiath

Je suis Ganiath BELLO, celle qui se cache derrière Les Cahiers. Et grâce à vos lectures, abonnements et encouragements, je vis et réalise mes rêves!!! Merci,Merci, Merci. Les Cahiers de Ganiath, c'est un blog-magazine qui parle de femmes, d'entrepreneuriat, de numérique et de culture en Afrique. L'idée à la base, et je l'ai redit à l'occasion de la cérémonie de distinction de Bénin Blog Awards 2018, cérémonie au cours de laquelle j'ai reçu le prix de la Meilleure Blogueuse Béninoise de l'année; je disais donc, qu'à la base; ce blog-magazine, c'est pour autrement faire du journalisme. Un métier qui toujours a été ma passion. Si on nous tacle d'être les "apporteurs de mauvaises nouvelles à travers le monde"; je veux me compter parmi les blog-médias qui ne révèlent que les côtés positifs, motivateurs et brillants de notre cher continent MAMA AFRICA! Vos contributions de toutes sortes: commentaires, abonnements, likes, suggestions, achats de tranches publicitaires sont donc très très très et plus que les bienvenues... MERCI de vivre avec moi, Mon Rêve! Bisous et essayez toujours de garder la pêche! C'est toujours mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :